The music never dies..
    Bienvenue chez nous !

    Tu te trouve dans un monde où collégiens, mystiques et chats vivent en communauté. Rejoins nous vite ! Et n'oublie pas : La musique vit en toi !

The music never dies..

Forum RPG en music, la musique vie en vous !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mélodie du Silence / Luna Cameron

Aller en bas 
AuteurMessage
Mélodie du Silence |Luna

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Mélodie du Silence / Luna Cameron    Sam 26 Fév - 0:16

♦ Nom et prénom du personnage humain: Luna Cameron
♦ Nom du chat: Mélodie du Silence
♦ Age: 15 ans
♦ Sexe: Fille / Femelle
♦ Professeur ou élève?: élève
♦ Option (pour l'élève) ou matières enseignées (pour l'enseignant XD):

♦ Histoire: (min. 10 lignes)

On ne choisi pas son destin. Parfois, un simple acte peut changer tout le cour d'une vie. Parfois, il la rend bien meilleure. Les changements peuvent aussi détruire toute une existence. Le courage, c'est affronter la réalité la tête haute. Mais il arrive que les circonstances ne le permettent pas. Il arrive de s'enfermer dans l'ombre, car il est impossible de retourner à la lumière. Il arrive que tout soit ensuite fini. Il arrive qu'il n'y ait plus aucun espoir..

***

Quand tout commence mal, il est difficile d'améliorer la suite. Possible, mais difficile. Mon histoire avait elle-même de sombres débuts. Et comme il faut bien aller au bout de ses idées, tout est peu à peu devenu de mal en pis. Surtout après que le drame soit arrivé. l'accident qui a tout détruit.

***

Je suis né le 8 mars 1996. Une enfant non désirée. Un pur accident, et ma mère qui avait failli m'abandonner. Bien pratique pour commencer une vie. Des parents qui ne m'aimaient pas, et me préféraient ma soeur. Forcément. Elle qui était arrivé la première devait sembler trop parfaite par rapport à moi.

***

Avant, je n'étais pas si seule. J'avais un ami. J'avais 6 ans et lui 7 le jour de notre rencontre. Enfin, si on peut appeler ça une rencontre. Depuis longtemps je le voyais de loin sans aller lui parler. Nous nous étions simplement croisé dans le couloir de l'école. Je l'avais regardé fixement de lougues secondes et lui m'avait rendu mon regard avec un sourire.
Puis j'étais partie et avais laissé son image dans ma mémoire.
. Une fois rentrée chez moi, je n'avais cessé de penser à lui. Stupide bien sûr, car je savais que je ne lui reparlerai pas. Mais il m'avait aidé et c'était déjà beaucoup pour moi. Je voulais le revoir, lui parler.
Tous les jours à l'école je le voyais. Je gardais es distances. Moi la petite fille invisible, je ne pouvais pas me lier d'amitié avec lui.

***

Toujours je le regardais de loin. Parfois même je croisais son regard et il me souriait. Ce n'était rien, mais mon coeur explosait à chaque fois. Une bouffé de chaleur. Mais un jour, dans le bus, il vint s’asseoir à mes côtés. La discussion s'était lancée d'elle-même.

"Comment tu t'appelles ?"
"Luna. Et toi ?"
"Will"


C'était un beau nom. Nous nous sommes peu à peu lié d'une forte amitié. Mon seul et unique ami..

***

"Je t'aime."

Deux mots si lourds de sens..

"Moi aussi Luna."

La réponse attendue. En cet instant je n'aurais pu être plus heureuse.. En cet instant qui me sembla durer une éternité.
Assis sur le toit de ma maison. Mon regard se plongea dans le sien. Je m'avançais pour l'embrasser. Un baiser furtif sur ses lèvres tremblantes. Une sensation de chaleur pure m'envahit. Je sentais mon coeur s'emballer. Je ne m'étais jamais sentie ainsi
Tout à coup, le drame arriva. Dans l'euphorie de la situation, je me senti glisser vers le bord du toit. La panique me gagna, mais je sentie sa main m'agripper pour m'empêcher de tomber. Emporter par son élan il dérapa vers le bord. Je bondis en avant et lui agrippa le poignet. Suspendu au-dessus du vide. Sa main glissait le long de mon bras. Son pois m'attirai moi aussi vers le vide,, vers une mort certaine. Ses ongles s'enfonçaient dans ma peau. Le soir tombait. Je me crispais. Encore quelques centimètres.J'aurais dû appeler à l'aide. Je ne le fis pas. Je tentais de le sauver. C'était inutile. Sa main était humide. A présent elle n'était accroché que par mes doigts.

"Luna.. Lâche moi."

Cette voix suppliante.. Je ne pouvais l'abandonner au vide, à la mort. Je ne devais pas le laisser périr ainsi..

"Will.. Pourquoi ?"

Il glissa encore un peu. Ce n'était que par un quelconque miracle que je pouvais encore le retenir.

"Luna.. Fais ce que je te dis.."

Et j'obéi. Je le lâchais. Le laissais tomber des six étages qui le séparaient du sol. Je vis son corps chuter de plusieurs mètres. Se désarticuler en heurtant le sol. Je me mis à hurler. Je voulu sauter aussi. Les larmes coulèrent. Le désespoir. Mes cris se brisaient dans la nuit qui tombait. Je descendis par les escaliers et m'accroupis près du corps de mon ami. Gisant dans une marre de sang qui s'étalait autour de sa tête et teintait ses cheveux couleur de paille d'un rouge écarlate et poisseux. Je levais le bras, observais les quatre marques qu'avaient laissé ses ongles dans ma peau. Je me penchais vers lui, fermais avec délicatesse ses yeux, qui observaient les étoiles sans les voir, puis approchant ma bouche de son oreille, murmurais d'une vois brisée un dernier "Je t'aime"

Les semaines qui suivirent furent les pires de toute mon existence. Je ne cessais de ressasser l'accodent. Je me disais que j'aurais dû être à sa place. J'aurais dû être morte. Je sombrais oeu à peu dans une folie sombre. Une envie de mourir, de le rejoindre. Une envie de faire à jamais disparaître les larmes qui nuit et jour coulaient à flots initerrompus, et laissaient de grosse marques sur mes joue creuses. Je ne mangeais plus, je ne vivais plus. Je m'amaigrissais et m'affaiblissais de plus en plus. Seule dans ma peine. Je refusais le peu d'aide que les autres m'accordaient. Je ne cessais de le voir apparaître dans la nuit. Me regarder d'un air accusateur, parce que lui était mort et moi non. Cette nuit là, sur ce toit, j'avais perdu bien plus que mon ami. J'avais perdu le goût de vivre.

L'enterrement eu lieu une froide journée d'automne, sous la pluie. Ce temps ne m'attrista pas plus cependant, au contraire. Je savais que tu adorais la pluie Will. Peu de gens y étaient. La plupart plus par respect que par simpatie. Peu te connaissaient. Pas étonnant. Après tout, tu traînais avec moi. La première fois que je sortais de chez moi depuis le soir de ta mort. La première fois que je parlais. Une nouvelle larme coula. Je m'avançais vers ton cercueil. Tu étais allongé là, les bras en croix. Les yeux que j'avais moi-même fermé te donnait un air rêveur. On aurait presque dit que tu dormais.
Encore une larme.
Mon coeur se serra. On ferma le cercueil. Tes parents s'avancèrent pour faire leurs adieux. Puis vint mon tour. Je posais ma main sur le bois. Mes yeux s’embrumèrent. une perle transparence se forma devant. Je vis trouble. Je n'avais plus de forces. Je me sentais mal. Faible. Ma voix se fit presque imperceptible. Et en m'éloignant de ton corps sous l'averse, je murmurais d'une voix brisée.
Adieu, mon ami.

***

Les jours passaient. Tous aussi sombres les uns que les autres. Depuis l'enterrement, je ne parlais plus. Je ne sortais plus de chez moi. Je ne mangeais qu'à peine. De plus en plus faibles. je me laissais mourir lentement. Je n'étais rien. Sans lui. Je n'étais que l'ombre de celle que je fus autrefois. Les insomnie m'épuisaient. Mais je les préférais au cauchemars qui me tirais en arrière et me remontraient la scène. Me rendait coupable. j'étais seule dans mon deuil, et mes parents ne faisaient rien pour m'aider. Seul ma soeur se montra douce lors de cette période. Je n'étais plus qu'un être faible qui attendait la mort. Je pouvais presque entendre les vautours invisibles qui volaient au-dessus de moi, attendant leur heure.

Adieu mon ami, mon frère, mon amour. Adieu l'espoir, le bonheur, la lumière. Addieu ma vie. C'en était trop, je ne pouvais plus le supporter. Je ne pouvais plus vivre avec mes souvenirs, les cauchemar qui me hantaient et brisaient les insomnie qui me poussaient à bout, nuit après nuit. Je ne pouvais plus le voir apparâitre dans ma folie, alors que tout n'était qu'une simple illusion. Un mirage dans l'épais brouillard qui obscurcissait mes pensées. Je ne pouvais plus supporter les halucinations qui me poussaient à bout. Je devai en finir.

♦ Caractère: (min. 5 lignes)

Je ne suis pas ce qu'on peut appeler une adolescente facile. Certains foutent le bordel pour se rendre intéressants devant les autres, ou encore pour prouver de quoi ils sont capables. Ce n'est pas comme ça pour moi. Je n'ai rien à prouver. Pas d'amis à qui en mettre pleins la vue. D'autres personnes se comportent bien pour leurs parents ou autres. Et, encore une fois, pour moi il n'y a personne. Mes parents ne m'ont jamais aimé, préférant ma soeur. Elle, tout le monde l'aime. Elle est bien différente. Elle qui a des amis. C'est peut être la seule personne a qui je peux quotidiennement adresser la parole. Les autres ? Je ne les aime pas. Je ne me mêle pas à eux. Je ne vais pas les voir, ils ne voient pas. Équilibre parfait. Rien à redire. Je suis celle qu'on fixe sans voir. Si quelqu'un -et ce serait parfaitement inattendu- vient me parler, je réponds bien sûr par politesse, mais ça s'arrête là. Je n'aime pas les règles, je ne les suie pas, sauf celle que je décide moi-même. Un exemple ? La plus courante. Ne pas se fier aux humains. Je n'aime pas les humains non plus. Je n'aime pas leur vie, et n'aime pas la mienne. En faite, je n'aime pratiquement rien. Sauf la lune. Elle me libère du fardeau de ma vie humaine. En devenant un chat, je me sens libre de mes pensées. Parfois je lui parle, à cette lune qui m'est si chère. On peut me trouver folle. Tiens, la folie. Encore un parfait nom pour me définir. Je suis mademoiselle personne. Nobody, c'est mon surnom. Ou encore Nobody la lunatique. De mieux en mieux. Mon seul rêve, ça doit être de pouvoir faire disparaître à jamais tous les imbéciles qui me jugent ainsi. Sans eux, le monde serait bien calme. Le silence règnerai. Une chose que j'aime encore. Le silence et sa douce mélancolie. D'ou le nom que je me suis atribué. Mélodie du Silence.

♦ Physique humain: (min.3lignes):

Une silhouette fine. Oui très fine. Une fille sombre qui au premier regard, vous donne l'envie de vous éloigner. Une fille qu'on croise sans même regarder. Une personne qui se fond dans la foule comme une ombre dans la nuit.
De longs cheveux raides et noirs, aux légers reflets bleus nuit. Une mèche qui cache une partie de mon visage étiré, qui voile en partie mon regard sombre et profond. Mes yeux peuvent sembler étrangement vides, mais en y regardant bien, ils sont profonds comme la nuit, et emplis de tant de sentiments qu'il est impossible d'en rédiger une liste.
Comparée à ma soeur, Athéna, je suis celle que personne ne connait. Je suis invisible. Enroulée dans mes habits sombres. Mes collants de couleurs parfois originales montrent parfaitement mes jambes squelettiques. En définitive, je ne suis qu'une ombre, capable de se glisser derrière vous sans faire le moindre bruit, de s'introduire dans vos songes. Je suis comme.. Invisible.

♦ Physique animale: (min.3lignes):

Mon apparence de chat est plutôt ressemblante à celle d'humaine. Pelage sombre. Regard de cristal. Aussi sombre et silencieuse qu'une ombre. Fine. Rapide. De petites oreilles pointues, assez sensibles pour percevoir les petits bruissements de la nuit. Une longue queue fine et touffue. Mon pelage est assez long, sans pour autant me faire ressembler à une peluche. Ce qui diffère de mon apparence de jour, ce sont mes yeux et ce qu'ils voient. Plus ternes qu'à la lumière de l'astre solaire. Ils ne voient qu'à peine les couleurs, qui semblent grises, affaiblies. Et entre autre, je peux parfois sembler pareille, bien que ma vie féline peut parfois m'apporter un semblant de plaisir.

♦ Comment avez-vous connu le forum? Par Athéna Cameron / Hirrondelle et.. Alissa Melaneco c'est ami non ?
♦ Des commentaires ou des questions à propos du forum? Euh.. Option ?
♦ Le code (qui se trouve dans la règlement): Miaou ! ~ ♫♪


Dernière édition par Mélodie du Silence |Luna le Lun 28 Fév - 21:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alissa Melaneco
Admin et Prof de Musique
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Mélodie du Silence / Luna Cameron    Sam 26 Fév - 9:54

Bienvenue mon AMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII =P


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athéna |Hirondelle Perdue
Admin et Prof de Musique
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 20
Localisation : Aha :D

MessageSujet: Re: Mélodie du Silence / Luna Cameron    Sam 26 Fév - 13:26

Miaou par minou <3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://evasion.jdrforum.com
Mélodie du Silence |Luna

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 25/02/2011

MessageSujet: Re: Mélodie du Silence / Luna Cameron    Sam 26 Fév - 20:18

Merci !
J'ai mon kit et presque fini mon histoire :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alissa Melaneco
Admin et Prof de Musique
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 22/02/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Mélodie du Silence / Luna Cameron    Dim 27 Fév - 13:37

Elle est belle ton histoire ami, mais encore triste... Et ton kit est superbe <3


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vol de l'Harfang

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 25

MessageSujet: Re: Mélodie du Silence / Luna Cameron    Dim 13 Mar - 15:36

Tu n'as pas mis les matières que tu veux étudier... Si tu voudrais bien me faire savoir ;)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mélodie du Silence / Luna Cameron    

Revenir en haut Aller en bas
 
Mélodie du Silence / Luna Cameron
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Luna-park Fribourg
» Le pouce pour les basses le reste pour la mélodie
» GC Cameron - you're what's missing in my life - motown 1977
» CD RAFAEL CAMERON - CAMERON ALL THE WAY
» La mélodie française et ses poèmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The music never dies.. :: Etape 1 : Lancer la musique ~ :: Présentations :: Mystiques :: Présentation Validées-
Sauter vers: